Sur les pas de Wilfred Owen

N°1 - Ors - Caches traditionnelles

Ce circuit de randonnée permet de suivre les derniers pas du poète, dans un paysage redevenu paisible, après avoir subi, par deux fois, au cours du XXème siècle, les outrages de la guerre.

Cache n°1 - Passerelle Wilfred Owen (Momentanément désactivée) - Cache traditionnelle

L'opération britannique prévue le 4 Novembre 1918 à l'Est d'Ors est risquée : le franchissement du Canal de la Sambre à l'Oise impose le montage d'une passerelle flottante sous le feu des mitrailleuses allemandes situées sur l'autre rive. Malgré le rapport défavorable du Colonel Marshall établi suite à un repérage du terrain, l'assaut est maintenu. Le 4 Novembre, à 5h45, le 2ème bataillon du Manchester Regiment et le 16ème bataillon des Lancashire Fusiliers passent à l'offensive. Ces unités sont accompagnées d'hommes des Royal Engineers qui doivent assurer l'assemblage sur le canal de sections de passerelle flottante préfabriquées. L'opération tourne court : directement exposés sur le chemin de halage, les hommes sont fauchés par le feu ennemi. Parmi eux : Wilfred Owen. Le point de résistance allemande de la ferme de la Motte ne tombe qu'avec l'intervention d'autres unités du Dorset Regiment et des Lancashire Fusiliers qui sont parvenues à franchir le canal au Sud d'Ors et plus au Nord, à Landrecies.

 

 

The operation planned for 4 November 1918 to the east of Ors had its risks. In order to cross the Sambre-Oise Canal, the British had to install a floating bridge under fire from the German machine-guns positioned on the opposite bank. Despite the misgivings of Colonel Marshall, who had surveyed the terrain prior to the attack, the operation was maintained. On 4 November, at 5:45 a.m, the 2nd battalion of the Manchester Regiment and the 16th battalion of the Lancashire Fusiliers went into action. Accompanying them were the men of the Royal Engineers whose task was to assemble, on the canal, the sections of the prefabricated floating bridge. The operation had barely started before it was over. Hopelessly exposed, and despite some successful but isolated crossings, many of the attackers fell to the ennemy's gun. Among them was Wilfred Owen. German resistance at la Motte Farm was finally overcome by the Dorset Regiment and the Lancashire Fusiliers who succeeded in crossing the canal to the south of Ors and also to the North, at Landrecies.

 

 

 

La cache :

Coordonnées GPS : N 50° 06.441 E 003° 38.646 

Taille de la cache : Micro

Contenu de la cache : Logbook

Pensez à vous munir d'un stylo !

 

 

Indice :  Pas besoin d'outil pour me déloger...

Cache n°2 - Stèle Commémorative - Cache traditionnelle

En 1991, la Western Front Association demande au maire de la commune d'Ors l'autorisation d'apposer une stèle sur le pont enjambant le Canal. L'association souhaite ainsi rendre hommage à un poète, largement méconnu en France, mais considéré outre-Manche comme la figure de proue des War Poets (Poètes de guerre) et l'un des plus grands poètes britanniques du XXème sicle : Wilfred Owen. Les liens tissés entre la Commune et la Wilfred Owen Association permettent rapidement de localiser cette maison forestière décrite par le poète dans sa dernière lettre à sa mère.

 

 

In 1991 the Western Front Association was given permission by the Town Council to erect a commemorative plaque on the bridge over the canal. The plaque pays tribute to the war poet who spoke for a generation and who was, many think, one of the greatest British poets of the Twentieth century : Wilfred Owen. An enthusiastic collaboration between the Wilfred Owen Association and Ors Council soon located the forester's house described by the poet in his final letter to his mother.

 

 

 

La cache :

Coordonnées GPS : N 50° 05.963 E 003° 38.113 

Taille de la cache : petite

Contenu de la cache : Logbook

Pensez à vous munir d'un stylo !

 

 

Indice :  Suivez le fil...

Cache n°3 - Cimetière Communal d'Ors - Cache traditionnelle

Le Cimetière Communal d'Ors se trouve sur le circuit pédestre "Sur les pas de Wilfred Owen".

Dans le cimetière communal d'Ors, l'entrée du carré militaire est facilement repérable avec sa grande croix blanche portant l'épée de Saint Georges pointant vers le sol en signe de deuil. Presque tous les soldats qui y reposent ont été tué le 4 Novembre 1918 dans les différents combats sur le Canal. Parmi ceux-ci, le soldat poète Wilfred Owen repose dans la troisième tombe de la dernière rangée.

L'histoire familiale des Owen retient que c'est le 11 Novembre 1918, au moment où toutes les cloches de Grande-Bretagne retentissaient pour annoncer l'Armistice, que Susan Owen a reçu le télégramme fatidique annonçant la mort de son fils.

Choisie par sa mère, l'épitaphe gravée sur la stèle de la tombe d'Owen est un extrait de son poème The End (La Fin), légèrement modifié pour devenir message d'espoir :

"La vie renaîtra-t-elle dans ces corps-là? En vérité

Elle frappera toute mort de nullité."

 

 

In Ors Communal Cemetery the entrance to the military extension is easy to find thanks to the great cross. This cross bears the sword of Saint Georges which points toward the ground in mourning. Nearly all the soldiers laid to rest in the cemetery were killed in fighting along the Canal On 4 November 1918. Among these was the soldier poet Wilfred Owen whose grave is the third one of the final row. Owen family history relates that Susan Owen received the terrible telegram announcing the death of her son on 11 November 1918 as the belles of Great Britain rang out to mark the Armistice. Engraved on his gravestone is an epitaph that his mother chose from his poem The End. The lines were slightly modified to send out a message of hope : Shall life renew these bodies? Of a truth All death will he annul.

 

 

La cache :

Coordonnées GPS : N 50° 06.172 E 003° 37.653 

Taille de cache : Petite

Contenu de la cache : Logbook

Cache n°4 - Le Bois l'Évêque - Cache Traditionnelle

Quand la compagnie de Wilfred Owen accède à la Maison Forestière, celle-ci se trouve au milieu d'une vaste étendue dépourvue du moindre arbre. Dès Décembre 1914, les Allemands exploitent les masifs forestiers de la zone occupée pour répondre à la demande constante de bois sur les zones de combats pour aménager, consolider et réparer les tranchées. Ainsi, tout comme la Forêt de Mormal proche, le Bois l'Évêque est progressivement défriché par des travailleurs civils forcés et des prisonniers de guerre russes jusqu'à épuisement des ressources.

 

 

When Owen's company reached the Forester's House, it stood on a barren expanse, not a single tree had been left standing. The Germans started exploiting the forests in the occupied territories as early as December 1914. Timber was in high demand in the combat zones for revetting, strenghening and repairing the trenches. Thus, like the nearby Mormal Forest, Bois l'Évêque Forest was gradually cut down by forced civilian labour and Russian prisoners of war.

 

 

La cache :

Coordonnées GPS : N 50° 06.605 E 003° 37.790 

Taille de la cache : Petite

Contenu de la cache : Logbook

 

1 Passerelle Wilfred Owen
2 Stèle le long du canal
3 Ors - Tombre de Wilfred Owen
4 Bois l'Eveque